Tâjd al-dîn al-Subkî (1328-1370) est un célèbre juriste de l’époque mamelouke, appartenant à une grande famille de lettrés du Caire, mais vivant à Damas. Il nous a laissé un ouvrage particulièrement intéressant pour qui souhaite avoir une meilleure compréhension des métiers et des professions de l’époque.

En effet, dans son livre Mu’îd al-ni’am wa mubîd al-niqam, il énumère une liste de plus de cent dix métiers pour lesquels il explique ce qu’il convient moralement de faire et de ne pas faire quand on exerce l’une de ces professions. Cependant, la traduction d’une telle œuvre n’est pas un exercice de tout repos et se heurte à plusieurs obstacles et difficultés.

Le séminaire aura lieu le 02/05 à 12h15 au local 201 (campus Hazard)